Robot-voiturier à l’aéroport de Lyon : Stanley Robotics déploie sa technologie

Articles et analyses

Robot-voiturier à l’aéroport de Lyon : Stanley Robotics déploie sa technologie

Date : Publié par Tags : robot, parking, mobility

Si l’on en croit les chiffres avancés par la start-up, une utilisation optimale de leur solution permettrait un gain allant jusqu’à 50% d’espace supplémentaire.

Le robot-voiturier est équipé de très nombreux capteurs qui lui permettent non seulement de se repérer mais aussi bien sur d’optimiser le chemin emprunté et la disposition des véhicules pour faciliter l’accès lors de la récupération de celui-ci par le robot.

Actuellement, la start-up a mis à disposition 4 robots-voituriers et 12 boxes pour permettre la gestion de 500 véhicules actuellement. Mais les ambitions de Stanley Robotics ne s’arrêtent pas là : 2000 places gérées d’ici fin 2019, et 6600 places à moyen terme sur les 8500 places de parking au total.

Si cette solution technologique fait ses preuves économiquement parlant, nul doute que Vinci Airports songera au déploiement de cette solution dans les quelques 46 aéroports sous gestion.

On peut également imaginer que cette solution puisse être appliquée dans les autres parkings urbains, souvent très congestionnés, et permettre d’assurer une fluidité et un gain de temps considérable face à cette problématique de mobilité urbaine et péri-urbaine.

Cette solution pourrait donc permettre de répondre à la question du foncier immobilier pour les aéroports et pour les espaces urbains, qui représente un coût très important dans les frais de structure de ces établissements. 

Join our Network

Contact us to learn more about how to get involved with GCF or become a member agency

Global Center for the Future
9 rue Huysmans
75006 - Paris
Phone : +33 (0) 1 40 54 13 90





Votre message a bien été envoyé

Nous soutenons une économie responsable