Le maire de Londres lance la « Ultra Low Emission Zone », quels impacts ?

Articles et analyses

Le maire de Londres lance la « Ultra Low Emission Zone », quels impacts ?

Date : Publié par Tags : écologie, urbanisme, réglementation

Après que le gouvernement britannique ait perdu plusieurs affaires judiciaires très médiatisées pour ne pas avoir veillé à ce que la qualité de l’air réponde aux normes légales dans plusieurs régions du pays, Londres se positionne comme ville pionnière du Royaume-Uni quant aux efforts déployés pour lutter contre la mauvaise qualité de l’air, avec des standards d’émission communs avec les « Clean Air Zones » prévus dans d’autres villes. Les émissions de la circulation sont la plus grande source de cette pollution à Londres.

Le maire de la ville a déclaré que l’introduction de l’ULEZ réduira les émissions de NOx du transport routier d’environ 45% dans le centre de Londres.

Parmi les autres mesures complémentaires figurent le nettoyage des autobus de TfL (auxquels le LowCVP a été étroitement associé dans le cadre d’une politique plus large), l’abandon des licences de taxis diesel, et l’extension de l’ULEZ à l’intérieur de Londres en 2021 permettra de réduire encore davantage les émissions.

de restrictions su

Andy Eastlake, directeur général de LowCVP, a déclaré : « L’introduction de restrictions sur les vieux véhicules polluants est l’un des outils les plus importants pour lutter contre la pollution dans les régions où la qualité de l’air est au plus bas et pour encourager des options de transport plus propres et alternatives. »

Join our Network

Contact us to learn more about how to get involved with GCF or become a member agency

Global Center for the Future
9 rue Huysmans
75006 - Paris
Phone : +33 (0) 1 40 54 13 90





Votre message a bien été envoyé

Nous soutenons une économie responsable