La blockchain pour réguler le “marché du carbone” en Chine

Articles et analyses

La blockchain pour réguler le “marché du carbone” en Chine

Date : Tags : Blockchain, China, carbon

Cependant, ce “marché du carbone” demeure encore trop fragmenté pour assurer son efficacité à l’échelle mondiale. A cause de l’absence d’une plateforme commune mondiale qui permette l’achat et la vente de “crédits de carbone”, les pays s’accordent pour la plupart sur des marchés régionaux aux normes et aux politiques différentes.

L’année dernière a cependant été mise au point à Beijing, la Synergy Blockchain Technology. Cette start-up créée par une équipe d'activistes chinois a pour objectif de stimuler l’achat chinois de carbone en passant par une plateforme blockchain. Ce projet vise à abaisser le coût du carbone tout en réduisant les potentiels différends entre acheteurs et vendeurs.

Le cofondateur Neo Lin tient à rappeler que si le gouvernement chinois est très proactif dans le contrôle de ses émissions de carbone, il demeure plutôt conservateur pour ce qui est de stimuler et maîtriser le marché du carbone.

Grâce à un système de QR Code présent sur les paquets de riz, le client pourra ainsi remonter toute la chaine de production de la céréale.

Il est intéressant d’observer que si le pays est probablement l’un des plus stricts en matière de crypto monnaies, les devises virtuelles ayant été interdites en début d’année, il se montre très ouvert à la technologie de la blockchain. Sur les 10 sociétés les plus actives sur le créneau, 8 sont originaires de l’Empire du Milieu.

Seuls Bank of America et Mastercard se glissent dans ce classement archi-dominé par la Chine.

SBT devrait donc permettre aux entreprises et aux particuliers intéressés par l'achat et le négoce de crédits carbone de s'engager avec plus d'efficacité et de transparence dans leurs réductions face à la moyenne globale sur une  plateforme de crédits qui devrait être utilisable dès avril. La société a également lancé sa propre crypto-monnaie ECO2 adossée à un crédit carbone, en connectant acheteurs et vendeurs sur le mode de la plateforme d’e-commerce d’Alibaba.

Ce projet prend essor dans un contexte où la Chine est sous les projecteurs à cause de ses émission de carbone élevées par rapport à la moyenne mondiale.

La blockchain pourrait aider à résoudre certains des problèmes qui sévissent depuis longtemps sur les marchés du carbone, tels que la fraude et le double comptage.

Selon Synergy, leur plate-forme basée sur une chaîne de blocs pourrait aider à des tâches telles que la comptabilisation du carbone ou le suivi des données relatives aux émissions.

La demande de marchés “volontaires” du carbone augmentera probablement à mesure que l'économie se redressera et que les gens deviendront plus conscients de l'environnement”, a ajouté Néo Lin. Bien que le concept de neutralisation des émissions n’ait pas encore pris son essor en Chine, certaines entreprises chinoises du secteur des technologies commencent à voir l’intérêt de participer à l’économie carbone.

C’est aussi à l’échelle individuelle que la SBT veut avoir un impact. Ant Financial d’Alibaba a notamment lancé l’application Ant Forest sur la plate-forme AliPay en 2016, fournissant à quelque 700 millions d’utilisateurs un compte carbone en ligne permettant de mesurer l’empreinte carbone de leurs activités quotidiennes.

 

Join our Network

Contact us to learn more about how to get involved with GCF or become a member agency

Global Center for the Future
9 rue Huysmans
75006 - Paris
Phone : +33 (0) 1 40 54 13 90






Votre message a bien été envoyé