La Banque de Chine met la blockchain au service de l’immobilier

Articles et analyses

La Banque de Chine met la blockchain au service de l’immobilier

Date : Publié par Tags : China, Blockchain, Real Estate

Réservée aux acheteurs de propriété, la mise en place de cette plateforme digitale de paiement remplacera les processus bureaucratiques souvent longs en Chine.

Elle devrait également permettre aux utilisateurs d’envoyer leurs contrats remplis et signés aux banques concernées. L’administration digitalisée débouchera sur un partage lus large des données aux différents acteurs du procédé d’achat généralement nombreux en Chine comme le propriétaire, la banque, l’acheteur et le cabinet d’avocats, en permettant une circulation plus rapide des documents entre eux.

La mise en place d’un tel projet constitue une première, et résulte du partenariat entre la Bank of China et le service de payement UnionPay qui se sont alliés pour explorer en profondeur les potentialités de la blockchain dans les grosses transactions. Les recherches ont été développées conjointement par l’organisation du New World Development et l’institut de recherche en technologie de Hong Kong.

Néanmoins, la Chine occupe déjà une place grandissante dans le développement de la blockchain puisqu’en 2018, la Banque Populaire de Chine a déposé un total de 78 brevets liés à cette technologie. Et l’empire du Milieu représente à lui seul 56% de tous les brevets blockchain en 2017.

Le géant Alibaba lui aussi participe activement à cette démocratisation de la blockchain, en représentant à lui seul 11% de tous les brevets blockchain déposés à travers le monde. Afin de gagner en qualité et en sécurité, Alibaba travaille à intégrer cette technologie dans ces opérations de livraisons et de paiement. Dernier exemple en date, la filiale de paiement du groupe Alipay s’est associée cette semaine avec la ville chinoise de Wuchang pour assurer la traçabilité de son riz « premium ».

En s’appuyant sur une blockchain, Alibaba pourra ainsi suivre l’origine du riz qu’il commercialise sur son site et s’assurer d’éviter de commercialiser du riz « contrefait » (véridique).

Grâce à un système de QR Code présent sur les paquets de riz, le client pourra ainsi remonter toute la chaine de production de la céréale.

Il est intéressant d’observer que si le pays est probablement l’un des plus stricts en matière de crypto monnaies, les devises virtuelles ayant t été interdites en début d’année, il se montre très ouvert à la technologie de la blockchain. Sur les 10 sociétés les plus actives sur le créneau, 8 sont originaires de l’Empire du Milieu.

Seules Bank of America et Mastercard se glissent dans ce classement archi-dominé par la Chine.

Join our Network

Contact us to learn more about how to get involved with GCF or become a member agency

Global Center for the Future
9 rue Huysmans
75006 - Paris
Phone : +33 (0) 1 40 54 13 90






Votre message a bien été envoyé